• Sowa

Le secret pour être chanteur


Tout le monde peut chanter. Si, si, vraiment tout le monde. D’ailleurs tout le monde le fait au moins une fois dans sa vie. Essayez de trouver une seule personne qui puisse affirmer avec une conviction certaine qu’il n’a jamais chanté. C’est une mission impossible. Au moins enfant, dans l’insouciance du regard des autres et du regard sur nous même, nous avons chanté, parfois même sans s’en rendre compte.


Mais arrivé à l’âge de raison, le canal se ferme souvent. Nous entendons les voix “canons” de la radio, de la télé, des concerts. Et puis, comme c’est le propre de l’humain, nous nous comparons. Ma voix est-elle aussi belle que celle que j’entends ? Est-ce que ma voix arrive à toucher comme celle que j’entends est en train de me toucher ? Si ce n’est pas le cas, est-ce que j’ai le droit de chanter, est-ce que je ne devrais pas laisser cela à ceux touchés par la grâce du talent. Qui suis-je pour imposer ma voix aux autres ? Je n’ai pas cette magie à offrir.


Voilà comment souvent, la voix se tait. Elle se tait dans le chant, elle se tait dans la création, toute forme de création. L’acte artistique devient l’apanage des autres.

Ce dont je vous parle m’a concerné. Elle a concerné beaucoup des personnes que j’ai accompagné en coaching vocal. Pendant des années, nous ne chantons plus, ou peu, par peur de mal faire.


Et puis un jour nous nous réveillons et nous réalisons que nous avons envie de chanter, car le besoin de chanter, de créer, de s’exprimer devient plus fort que la voix de la comparaison et du jugement intérieur.

Le besoin de donner une place à son être authentique et artistique prend le pas.

Mais comment chanter ? Est-ce seulement possible d’oser s’offrir ce cadeau tout personnel de développer sa voix quand on n’est (naît) pas chanteur ?


Nous pouvons apprendre à chanter ! Mais non pas pour tenter de reproduire une voix stéréotypée entendue sur les grandes ondes, mais pour trouver votre voix, faire connaissance avec elle, découvrir ses nuances, ses secrets, entendre comme elle résonne en vous, sentir comme elle se libère, s’émancipe. Ouvrons le passage de votre voix, et ce n’est pas parce que par le passé votre voix n’a pas voulu s’exprimer qu’elle ne le fera jamais. Vous avez appris à marcher ? Vous avez appris à parler ? Apprenez à chanter. Mais dites vous que vous savez déjà le faire, avec votre identité, vos pas de danse perso, allons surtout à la rencontre de vous-même pour que vous puissiez apprendre à vous faire confiance.


Le chant est à la fois inné, et il ne l’est pas. Il est inné car nous pouvons tous émettre des sons spontanés. La base est là. Reste à présent, comme la pierre précieuse, à l’extraire de la roche, et trouver le meilleur angle pour la mettre en valeur.

Nous pouvons tous apprendre à chanter, et ce, à tout âge.


Personnellement j’ai eu la chance merveilleuse d’être accompagné par des personnes qui connaissaient réellement le fonctionnement de la voix et qui ont pu non seulement répondre à mes questions, mais aussi me permettre d’accéder à des nouvelles compétences vocales. Puis avec la passion et des heures merveilleuses et volontaires de chant, j’ai transformé ma voix pour en faire mon outil d’expression privilégié.


J’ai aussi appris toutes les vertus bénéfiques du chant pour le corps. Avec les bons gestes, il peut accroître les capacités respiratoires, nous apprendre à respirer avec plus de profondeur. Il muscle une impressionnante série de muscles respiratoires. Et ne pensez pas qu’il n’y a que le diaphragme qui est en jeu. Grands droits, dorsaux, petits pectoraux, dentelés, et autres muscles du tronc et du cou entrent en action.

Vu succincte des muscles respiratoires

C’est presque l’entièreté du haut du corps qui se met en action pour produire un son. Quand on découvre ce mouvement si naturel, mais dont nous n’avons souvent pas conscience, on sent alors que c’est tout le corps qui s'implique à notre expression.


Et puis il y a les mystérieuses cordes vocales, qui ne ressemblent en rien à des cordes, et qui au final ne sont pas si mystérieuses que ça. C’est avec elle que nous allons produire notre volume sonore, du chuchotement au cri le plus puissant. Ce sont elles qui entrent en jeu, ce sont elles qui s’accollent plus ou moins fortement pour donner notre volume sonore et cette vibration primordiale au son.


Vu sur les cordes vocales (en bleu)

Une vibration ténue, amplifiée ensuite par les caisses de résonance, cavité buccale et nasale. Le lieu de la résonance, de l’amplification du signal. Une machinerie géniale elle aussi qui transforme une simple vibration en un phonème, c'est-à-dire une voyelle, un son qui ressemble à quelque chose pour notre cerveau. Tout se passe dans l’espace au-dessus des cordes vocales, mais cela semble résonner dans tout le corps et même au-delà.


L’art du chant est comme la danse, tout le corps est en jeu.

Il arrive souvent que des chanteurs me fassent par de leur étonnement quand après un coaching vocal, qui n’a duré parfois que quelques minutes, leur chant semble plus facile, libéré. Ce n’est pas de la magie, c’est juste la reconnexion à un geste naturel, dépouillé de constriction inutile. C’est la mise en route de lignes musculaires qui sont faites pour travailler ensemble. Le corps est fait pour chanter.


Apprendre à chanter, c’est reconnecter à ces gestes naturels et les rendre habituels. Apprendre au corps à optimiser ces ensembles de mouvement pour libérer la voix, lui donner de la puissance, du caractère, des nuances, en faire un véritable instrument de musique et d’expression.


Et ça tout le monde peut le faire.


Oui parfois nous voyons des personnes qui semblent dotés d’une voix d’exception sans avoir jamais appris à chanter. Mais demandons-nous si elles n’ont vraiment jamais appris ? À la maison, chantent-elles ? Est-ce que leur famille autour d’elle chantait ? L’apprentissage du chant peut aussi se faire sans qu’on s’en rende compte. Quelqu’un qui vous dit qu’il chante pour la première fois, et que sa voix semble déjà posée, osez demander si cette personne n’a pas fait des heures de chant seule dans sa salle de bain, son jardin, sa voiture. Combien d'heures de chant a-t-elle écouté ? Peut-être que c’est la première fois qu’elle chante devant quelqu’un, mais certainement pas la première fois qu’elle chante.


Et puis il y a ceux qui pigent vite et tout seul. Le chant est un apprentissage moteur, c'est-à dire que nous apprenons à actionner une série complexe de muscles d’une certaine façon.

C’est vrai que certains corps comprennent plus vite un mouvement qu’un autre corps. Mais ça ne veut pas dire que ces mouvements ne sont pas accessibles à tous, à notre rythme. Sachant qu’en plus nous parlons en grande partie de muscles liés à la respiration et la phonation, c'est-à dire des muscles qui nous servent aussi à parler.

Sauf cas exceptionnel, nous pouvons tous parler, donc nous pouvons tous chanter.


Bien sûr, si vous voulez devenir un virtuose du chant, comme pour toute pratique, il va falloir beaucoup d’heures de travail et d’effort. Mais sommes-nous seulement fait pour être des virtuoses ? Montons-nous sur un vélo pour la première fois dans le seul objectif de faire le Tour de France ? Ou est-ce que l’on peut aussi chanter pour soi, pour son plaisir, pour ses proches, ses enfants, ses parents, pour célébrer, pour se recueillir, pour évacuer le trop plein d’émotions et d’anxiété, pour s’apporter du soin, de l’attention, pour se faire du bien ? Il y a mille occasions de chanter qui dépassent le cadre de la scène.


Prendre des cours de chant, être accompagné, c’est passer du moment où nous roulons avec les petites roues à celui où nous trouvons notre équilibre tout seul sur le vélo, en faisant le choix d’être aidé pour ça.


Le prof de chant sert à ça. Vous montrer comment trouver votre autonomie si vous sentez que tout seul vous ne pigez pas le truc.


Mais ne vous dites pas que vous ne savez absolument pas chanter parce qu’on vous a jamais appris. Vous savez déjà chanter, ne serait-ce qu’un peu, ou même beaucoup. Et à chaque moment où vous chanter seul, ou en groupe, ou en forêt, sous la douche, ou dans votre lit avant de dormir, vous êtes en train d’apprendre à chanter, car vous êtes simplement en train de la faire et le corps, magicien qu’il est, trouve des solutions pour vous faire chanter. C’est peut-être bancal et pas parfait, mais vous êtes quand même en train de le faire.


Imaginez que vous dansiez tous les jours seul dans votre chambre. Finalement, votre corps s’habituera à certains mouvements. Personnellement j’arrive à faire des tours sur un pied avec plus d’aisance qu’avant, et personne ne me l’a jamais appris. Je l’ai juste fait et refait en m’amusant à danser seule dans mon salon.


Le chant c’est pareil, à force de chanter, vous finissez par apprendre des trucs. Les cours de chant sont surtout là pour aller plus vite et plus loin dans cet apprentissage. Mais chaque occasion de chanter, fait de nous un chanteur, c'est-à-dire un corps chantant.


Chanter est naturel et rempli de vertus bénéfiques pour le corps, pour l'esprit et même pour l’âme. Reconnecter à sa voix, c’est retrouver des gestes naturels et en (re)faire une habitude. Donc oui, nous pouvons tous apprendre à chanter et être un chanteur ! Le secret, c’est de chanter.


Site par Nadège Borowski, 2018, tous droits réservés

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now